Les algues, alliées du développement durable

Les opportunités infinies des algues

Algues vertes, algues rouges, algues brunes, salicorne… Vieilles comme le monde, ces plantes aquatiques à la croissance très rapide et à la grande disponibilité renferment des secrets insoupçonnés. Et c’est une aubaine pour l’avenir de la planète et le développement durable !

L’algoculture, un domaine prometteur

Organismes pour le moins étonnants, les algues croissent dans l’eau et sont douées de la capacité de photosynthèse. L’une des particularités de leur culture réside dans la facilité de celle-ci. En effet, ces organismes se développent à partir d’éléments simples comme le gaz carbonique, l’eau ou les sels minéraux. Leur croissance se démarque de plus par leur rapidité ainsi que par le fait qu’elle ne nécessite ni engrais, ni pesticides. Ces végétaux aquatiques peuvent jouer un rôle dans plusieurs domaines d’application comme la santé, la production d’énergie, la chimie bleue ou encore la nutrition. Ils constituent ainsi des ressources halieutiques d’exception dans toute industrie portée sur l’un de ces secteurs et soucieuse de mettre en œuvre un développement durable.

De nouvelles filières à explorer

Pour toutes ces raisons, l’industrie des algues a vu ses investissements augmenter ces dernières années. Focus sur deux initiatives en particulier.

Des algues comme biocarburant

La première opportunité offerte par ces organismes aquatiques est celle de réduire les émissions de gaz à effet de serre induites par nos moyens de transport. Une considération pour le moins utile lorsqu’on sait que la question fait systématiquement partie des grandes questions abordées par les agendas politiques ayant trait à l’écologie et au développement durable. Comment ça marche ? Les acides gras des micro-algues peuvent être transformés en hydrocarbures via la photosynthèse. Les algues pourraient donc bientôt remplacer nos carburants conventionnels et ainsi jouer un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Des plantes aquatiques contre la pollution plastique

Les prévisions concernant la pollution plastique sont alarmantes. En effet, la masse des polymères dans les océans devrait dépasser celle des poissons d’ici 2050. Cependant, si l’on considère le fait que remplacer le plastique par une matière recyclable, biodégradable, compostable ou même mangeable, alors ce problème n’en est plus un. Et c’est justement la possibilité qu’offrent les algues, qui permettent de produire du bioplastique totalement “propre”. C’est le filon qu’ont décidé de saisir des entreprises comme Notpla ou encore Algopack, qui produisent des matières plastiques à partir de sargasses ou encore de laminaires.

Évidemment, les opportunités des algues sont loin de se limiter aux applications citées dans cet article. En effet, on sait aussi que celles-ci possèdent des vertus certaines pour la santé, comme leurs propriétés antioxydantes ou antifongiques. Idriss Aberkane et Gunter Pauli vous proposent d’aller plus loin et de découvrir tout ce que ces végétaux ont à offrir dans leur formation inédite sur l’économie bleue.

Partager l'article sur...

Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email

OFFRE DE NOËL

Profitez de -50%

sur toutes les masterclass,
jusqu'au 25 décembre 2022.