K-Flow

RÉSUMÉ

K-Flow est un jeu de stratégie entièrement libre, sur table d’état-major digitale et massivement multijoueur, pour représenter n’importe quelles situations avancées de compétition économique avec détail et recul.

PRINCIPE

Si Facebook est un album digital, K-Flow est une table d’état-major digitale. Une séance de K- Flow est une séance de simulation réunissant entre vingt-cinq et cent joueurs, regroupés en équipe incarnant des compagnies (Samsung, Apple, Intel, Rosneft…), des consortia de compagnies, des pays ou des alliances de pays (Organisation de Coopération de Shanghai, ASEAN, OTAN). La mise en situation permet aux joueurs d’acquérir une connaissance profonde et intuitive de leur environnement compétitif, de ses risques, de ses menaces et opportunités, et surtout des décisions et des stratégies de leurs adversaires.

kflow1

Principe de la table d’état-major (plotting table) : réunir des stratèges autour d’une représentation commune de l’action et de la connaissance. K-Flow digitalise ce principe, augmente massivement son flux de connaissance, son nombre de joueurs et l’espace de ses actions possibles.

DÉROULEMENT

Une séance de K-Flow dure typiquement 5 heures et demi, mais représente un long travail de documentation et de préparation en amont de la part des organisateurs, et selon la prestation un suivi en aval de l’entreprise cliente

Les joueurs peuvent préparer la séance en répondant à un QCM ou en consultant un dossier fourni par les organisateurs, ou découvrir le scénario sans préparation pour développer leur capacité d’adaptation et de synthèse. Tous les joueurs sont équipés d’ordinateurs ou de tablettes en séance, afin de se documenter en continu.

Les équipes placent leurs actions en continu sur un planisphère commun. Ces actions sont entièrement libres mais sont souvent classées en catégories correspondant aux grandes divisions des entreprises (Ventes/Marketing, PR/Lobbying, Direction Générale, etc.). C’est l’agrégation des actions des équipes entre elles, dans la compétition et/ou la coopération (comme dans le cas d’Apple et de Samsung par exemple, où les deux entreprises sont à la fois très grands partenaires et adversaires plus grands encore), qui donne sa créativité à K-Flow. Les équipes développent collectivement leur capacité de prise de décision, leur intelligence, leur créativité et leur pensée stratégique.

Certains scénarii sont fournis en avance, comme le cas de l’embargo sur la livraison de terres rares infligé par la République Populaire de Chine au Japon en 2010, et certaines équipes peuvent avoir à remplir des objectifs précis (comme la prise de contrôle du groupe Hermès par LVMH).

Le but de K-Flow étant d’éprouver la cognition collective des joueurs en équipes, une grande variété d’éléments perturbateurs peut leur être imposée par les organisateurs durant la séance, en plus des stratégies des équipes adverses. Ces éléments perturbateurs peuvent être des bonds technologiques, des modifications de l’environnement légal, culturel ou politique, etc.

La séance de jeu est encadrée d’un briefing et d’un débriefing, délivrés ponctuellement ou en continu.

CONTENU
Le contenu de K-Flow est toujours entièrement sur mesure, mais il fournit toujours au moins

– jusqu’à 15 études de cas par séance – stratégie générale – marketing statégique – management stratégique – – intelligence économique — développement d’affaires – lobbying et relations publiques – développement durable – management opérationnel – management de l’innovation – analyse corporate – géopolitique et risque politique – management des crises –

kflow2

1. La Famille de processeurs K-Flow: K-Flow One Shot pour une journée de simulation, K-Flow Serious pour une immersion en trois journées assortie de services de conseil, K-Flow Premium pour un suivi personnalisé haut de gamme à l’année, comprenant deux simulations par trimestre.

kflow3

2. Un environnement de travail de K-Flow: une table d’état-major digitale et un poste de travail pour chacune des équipes en simulation. Les panneaux peuvent afficher le contenu du scénario ou les stratégies des différentes équipes.

kflow4

 

3. K-Flow est construit à partir d’une table d’état-major digitale, massivement multijoueurs, qui affiche un contenu avancé en stratégie, incluant des études de cas. Une séance de K-Flow est toujours munie d’un briefing et d’un debriefing, en continu ou en début et en fin de séance.

kflow5

4. Résumé de l’environnement K-Flow: pendant que les équipes mûrissent leur stratégie dans leur espace de travail, une carte interactive permet de placer leurs actions en temps réel.

kflow6

5. Une table d’état-major K-Flow

kflow7

6. Un exemple d’action globale: le Groupe Samsung participant à la construction de la Burj Khalifa à Dubai

kflow8

7. Un exemple d’action représentée localement: la prise de contrôle du groupe Soficuir par Hermès en 2007

kflow9

8. Un exemple de Game Changer: la Sixth Sense Technology de Pranav Mistry

kflow10

9. Un exemple d’instruction a priori : prendre le contrôle du groupe Hermès, pour LVMH.

kflow11

10. Quelques exemples de scénarii dans K-Flow: “Au dessus de la mêlée” (Apple v. Samsung, LVMH v. Hermès, Arianespace v. Lockheed-Martin, etc.), “Antitrust” (Google v. Baidu, Monsanto v. DuPont, Facebook v. RenRen, etc.)

kflow12

11. D’autres exemples de scénarii avancés dans K-Flow: “L’après-Pétrole et les nouvelles sept soeurs” (Rosneft, Gazprom, Petrochina, Petrobras, Petronas, PDVSA, Saudi-Aramco, etc.) et “Terres Rares et Semiconducteurs” (JOGMEC, Toyota, Sony, Molycorp, Fusion-Io, UMC, TSMC, Baogang Group, Hunan Nonferrous, etc.)

One thought on “K-Flow

  1. Ferry, Jean-Noël

    Bonjour. Avec son discours, Idriss Aberkan éveille mon intérêt depuis peu. Cette simulation permet elle de gérer humainement la planète ?Si oui, Estil possible d’essayer Kflow? Merci

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *